Underground

Underground

Titre : Underground

Auteur : S.L. Grey

Éditions : Fleuve Noir

 

 

 

Quatrième de couverture :

Un virus mortel s’abat sur l’Asie et décime les populations en un temps record.  Alors que l’épidémie s’étend et plonge le monde entier dans le chaos, une minorité – des survivalistes – s’est préparée à cette menace. Ils sont cinq familles à avoir investi dans ce qu’on appelle le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d’autosuffisance, censé les protéger de tout danger mortel.
Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d’un seul homme.
Mais qui sont vraiment ces privilégiés, reclus dans leur bunker haut gamme ?
Et qu’est-ce qui les lie à part une volonté féroce de survivre ?
Car entre les obsessions racistes et religieuses des uns, les délires et phobies des autres, cette communauté paraît au bord de l’implosion. Pourtant un équilibre semble se maintenir.
Jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans le bunker…

Mon avis :

Une question existentielle se pose : pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour lire ce livre ?

Quand j’ai vu sur le compte Instagram des Éditions Fleuve Noir ce livre, je savais que j’allais craquer ! Dès que j’allais en librairie je le prenais avec moi mais je ne l’achetais jamais et le reposais à contre-cœur… Mais un jour, j’ai craqué et j’ai été jusqu’au bout de mon achat… pour que ce livre reste au final plus d’un an rangé dans ma bibliothèque sans être lu. Ça valait le coup de le vouloir dès sa sortie me direz-vous ? Eh bien oui, ça valait le coup, car après un an d’admiration de ce bijou, j’ai enfin sauté le pas ! Et j’ai lu ce roman ! Et j’ai adoré ce roman !

Je dois avouer que je ne m’attendais pas forcément à lire ce que j’ai lu car ce livre est un policier et, hormis quelques scènes un peu trash (interdiction de lire ce livre aux heures proches des repas… bien que ça soit compliqué quand on mange tout le temps comme moi, je vous l’accorde) je n’ai pas ressenti l’ambiance habituelle d’un policier. Cependant, j’ai quand même adoré ma lecture ! L’aspect huit clos est vraiment très bien retranscrit dans ce livre, si bien que je n’étais pas toujours rassurée. Je ressentais le danger au même titre que les personnages, je n’arrivais plus à savoir où se trouvait le pire danger : à l’extérieur ou dans le bunker ! Je vivais vraiment ce que vivaient les personnages et mon taux de rationalité était égal au leur. En somme, je n’arrivais plus à penser sans paniquer. Une des forces du roman qui fait que je me suis vraiment immergée dans l’histoire, c’est l’alternance constante des points de vue. On suit à tour de rôles la dizaine de personnes enfermée dans le bunker et on ressent vraiment la peur et l’enfermement. Tout est décuplé car j’ai ressenti les différentes émotions de chacun, je me suis posée les questions de tous ces personnages. C’était vraiment un coup de génie de la part des auteurs de procéder ainsi.

Après, je dois avouer quelque chose : je me doutais bien avant la fin du coupable et des raisons qui l’ont mené à faire ce que ce personnage a fait. Mais bizarrement, cela ne m’a pas gâché ma lecture car je voulais que ça soit cette personne. Malgré tout, je trouve que les auteurs réussissent à berner les lecteurs car on sait qui on veut comme coupable, ils nous le donnent sur un plateau car ce personnage est si ingrat que depuis le début on souhaite que ça soit lui. Et pourtant, au fil du livre, chaque personnage devient un coupable potentiel. À certains moments, j’avais l’impression de lire Le Crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie. Eh bah oui, un endroit confiné avec un meurtre et plein de potentiels coupables… Vous voyez où je veux en venir ?

Et bizarrement, bien que j’aie deviné le coupable, j’ai été surprise de la fin. Et quand je dis la fin, c’est genre les trois dernières lignes. J’étais en mode WTF en refermant le livre tellement j’ai trouvé la fin vraiment originale ! L’originalité était déjà présente selon moi à la découverte de la vérité mais le final, c’est l’apothéose de l’originalité !

J’aime ce genre de polar où on a plein de personnages, on en déteste certains auxquels on finit par s’attacher. On en adore certains qu’on finit par détester. On est berné, mené vers des fausses pistes, on fait notre propre investigation… J’ai été une lectrice active durant ma lecture et c’est exactement ce que je recherche dans ce genre d’ouvrage ! Et je tiens à préciser que j’ai apprécié la plume des auteurs. C’est très fluide alors qu’il y a deux auteurs et j’apprécie vraiment l’effort que chacun a fourni pour créer un univers cohérent et prenant !

Enfin, j’ai lu ce roman ! Et je peux vous dire que j’en redemande déjà ! Foncez !

 

Et vous, avez-vous lu ce livre ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s