Cell 7

logo_314777-500x794

Titre : Cell 7

Auteur : Kerry Drewery

Editions : Hachette

ISBN : 978201225789

Quatrième de couverture :

On vient de l’apprendre: Jackson Paige, l’ancienne vedette de télé-réalité, a été assassiné. La coupable, restée sur les lieux du crime, a déjà tout avoué. Il s’agit de Martha Honeydew, seize ans. En vertu de la loi des Sept Jours de Justice, Honeydew a été placée en détention dans la cellule 1 du couloir de la mort. C’est la première adolescente à être jugée par le système Chacun Sa Voix, dans lequel c’est vous, chers téléspectateurs, qui dédicez du sort des accusés. Chaque jour, elle avancera d’une cellule, vers la cellule 7, où votre vote déterminera si oui ou non elle doit être exécutée.

21 millions de jurés;

1 prévenue.

7 jours pour revenir sur ses aveux.

La vie ? La mort ?

A vous de juger !

Mon avis :

Cell-7 correspond en tout point à mon genre de lecture idéal, et je peux vous assurer que ce livre a tenu ses promesses !

Cette lecture fut un énorme coup de cœur de la fin d’année 2016. Je l’avais repéré sur le compte Instagram des éditions Hachette fin août et j’avais attendu sa sortie avec impatience. Une fois que je l’ai eu dans les mains, impossible de m’en séparer tellement cette lecture est addictive. Déjà, rien que l’objet livre est sublime, la mise en page est canon et l’histoire est d’une originalité à vous couper le souffle ! C’est une dystopie pas comme les autres, qui casse presque les codes de ce genre littéraire et ça fait un bien fou d’être emporté dans cet univers.

La manière dont chaque nouveau chapitre est amené est juste géniale ! On suit sept jours de la vie de l’héroïne et à chaque fois, on passe par les mêmes étapes de sa journée et pourtant, on ne ressent aucune redondance. En plus, au fil de la lecture, les points de vue s’accumulent et se multiplient si bien que l’auteur réussit à nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page en nous ajoutant des personnages qui apportent de formidables rebondissements ! C’est rare de voir des livres aussi bien pensés au niveau de la mise en page. Tout a été réfléchi et c’est un pur bonheur de se plonger dans cette merveilleuse dystopie.

Parlons peu, parlons bien, passons aux personnages, qui sont tous, pour moi, des gros coups de cœur ! Martha est une héroïne comme je les aime : elle est forte mais pas surhumaine, elle est intelligente, mais pas trop car le système arrive à la manipuler et elle a du mal à accorder sa confiance. Et surtout, elle est courageuse et ça fait du bien de voir une héroïne prête à tout, pour imposer ses convictions. De l’autre côté, il y a Isaac ! Isaac, Isaac… Ce mec me fait rêver même si j’ai eu envie de le frapper à plusieurs reprises. Il n’est pas le stéréotype du gars parfait qui va sauver l’héroïne car il a une psychologie et un statut dans l’histoire assez particulier. Je vous le donne en mille, je suis tombée amoureuse de ce personnage ! Concernant les personnages secondaires, on a plus ou moins envie d’en frapper certains mais ils sont tous très utiles à l’histoire et l’auteur a su tous les mettre en valeur et c’est un réel plaisir de suivre ces personnages.

Trois mots pour la fin… IL SORT QUAND LE SECOND TOME ?!

La plume de l’auteur ? Elle est simple, mais tellement agréable. Je pense qu’addictive est le bon terme pour la qualifier.

Ce premier tome annonce une saga de folie qui mérite l’intérêt de tous !