Mon sentiment vis-à-vis de ma PAL

DSC00006.JPG

Ma PAL est loin d’être énorme. Je pense même que je rentre dans la moyenne. Je ne connais pas le chiffre exact de ma PAL, il doit se rapprocher des 50 livres, et quand bien même ce chiffre serait multiplié par 10, j’aurai toujours le même sentiment de « je-m’en-foutisme » vis-à-vis de ma PAL. Non pas que je me contrefiche de mes « livres en attente d’être lus », s’ils sont là, c’est que j’ai voulu à un moment ou que je veux encore les lire, donc ils méritent leur place parmi mes autres livres. Mais, quand je parle de « je-m’en-foutisme », c’est surtout concernant le nombre de livres présents dans ma PAL. Je ne vois pas mes livres en attente comme un sentiment  d’angoisse qui plane au-dessus de ma tête et qui me chuchote « lis-moi, je suis là ! » En réalité, je suis heureuse et rassurée d’avoir plusieurs livres dans ma PAL car je sais qu’il y aura toujours au moins un livre qui m’attendra dès que je finis une lecture. Et une grande PAL permet d’avoir un choix conséquent de prochaine lecture : je suis obligée de trouver mon bonheur !

Pour dire vrai, je serai bien triste de ne plus avoir de PAL, car, au-delà du sentiment de jubilation que pourrait me procurer le fait d’avoir lu tous mes livres, je me sentirai vide et démunie d’une partie de moi.

Alors, j’aime ma PAL ! Qu’elle fasse 10 ou 300 livres, je l’aime et elle me rassure.

Et vous, comment gérez-vous votre PAL ?