Memorex

couv58804527

Titre : Memorex

Auteur : Cindy Van Wilder

Éditions : Gulfstream

 

.

Quatrième de couverture :

2022. Cela faut un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aiki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir.

Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancœurs que Réha ressasse depuis un an. Au cœur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

Mon avis :

Memorex est, après réflexion, l’un de mes plus gros coups de cœur de l’été. Il m’a suivi pendant une durée assez réduite tellement je l’ai dévoré mais, il n’empêche que j’en suis ressortie bouleversée et légèrement (voire complètement, soyons honnêtes) frustrée.

Ce livre est une véritable bombe atomique livresque ! Il est original, novateur et définitivement addictif et cela ne peut rendre l’histoire que plus belle. L’intrigue de ce roman est ficelée à merveille. Sincèrement, l’auteur a eu une imagination débordante pour nous écrire cette histoire et je ne peux que l’en remercier. Ce livre nous emmène là où nous nous n’y attendions pas. Il nous fait aimer et détester les mêmes personnages et clairement,  mon cœur fut fragilisé par cette lecture. Et, je dois dire que le genre du thriller et celui du young adult mêlés ensemble, ça donne une réelle réussite. Ce livre m’a fait passer par une multitude d’émotions et chaque rebondissement et tellement bien amené et pourtant si inattendu.

J’aimerais vous parler de la structure de ce livre qui aide à son originalité. Chaque chapitre est divisé en deux parties et l’auteur a eu une idée tellement ingénieuse en écrivant son histoire ainsi. Dans un premier temps, nous avons l’histoire « réelle » qui se passe au moment de la narration et, dans un second temps, nous avons des retours en arrière qui nous aident à sa compréhension tout en nous donnant un réel pouvoir en tant que lecteur puisque nous en savons plus que les personnages et cette sensation est jouissive à souhait et j’ai adoré vivre cela.

Concernant les personnages, là encore, Cindy Van Wilder a eu un coup de génie en nous mettant sous le nez, un personnage féminin au caractère très fort et pourtant, une jeune femme à laquelle nous puissions très bien nous identifier. Mais le plus fort, c’est qu’elle nous présente Réha comme étant l’héroïne du roman, et tout au long de l’histoire, nous y croyons, et pourtant, elle représente seulement (et c’est déjà un rôle énorme) le personnage principal. En avançant dans notre lecture, nous comprenons que le héros du roman, n’est pas Réha mais un tout autre personnage qui guide l’histoire du début à la fin et j’ai trouvé ça tellement fantastique d’être déconcertée par ce « changement de héros ».

Un petit mot sur la plume de l’auteur que je trouve juste totalement addictive et splendide et qui me donne envie que d’une chose (hormis avoir son talent) : de lire sa saga des Outrepasseurs !

Ce livre est un régal livresque à consommer sans modération !

Publicités